Trainline libère les gares européennes

Conditions d'utilisation

La réutilisation des informations disponibles sur transport.data.gouv.fr est soumise à la licence ODbL.

Il est précisé que la clause de partage à l’identique figurant à l’article 4.4 concerne les informations de même nature, de même granularité, de même conditions temporelles et de même emprise géographique.

Ressources

Readme.md

stations.csv

Description

Base de données des gares ferroviaires européennes

Nous sommes au centre des opérateurs européens ferroviaires et de bus. Il va sans dire que ces transporteurs ont tous des offres qui leur sont propres, des langues et des données qui leur sont propres. Pour réussir à combiner toutes ces offres, nous avons dû faire un effort d’harmonisation. Il nous a fallu recenser un nombre fabuleux de points d’intérêt (points d’arrêt, gares et villes) desservis par des opérateurs, pour permettre à notre application de les identifier dans toutes les langues et dans tous les systèmes de réservation.

Ce travail d’unification ne se limite pas à un simple rangement de données préalablement éparpillées. Il ressemble en de nombreux points à celui du restaurateur d’œuvres d’art oubliées. Pièce par pièce, nous avons donc retapé, réparé, nettoyé, dépoussiéré, ajusté et redressé des données parfois abimées. Ici, ce fut le nom d’un gare qui devait être rafistolé. Là, nous avons dû retrouver les bonnes coordonnées géographiques d’une autre gare, quand nous ne devions pas aussi séparer tous les homonymes les uns des autres. Tout un programme en somme.

Ce jeu de données contient un référentiel utilisé par Trainline d’environ 30 000 points d’intérêt (points d’arrêt, gares et villes) desservis par des opérateurs de transport collectif en Europe.

Pour une mobilité plus innovante, plus propre et plus connectée : vive l’open transport data !

Réutilisations

Discussions

Vous devez être identifié pour commencer une discussion.