Foire aux questions - Point d’Accès National

Questions générales

Quelle est la mission de transport.data.gouv.fr ?

Dans un pays avec plus de 330 réseaux de transports urbains et des dizaines de milliers de points d’arrêts, il est parfois difficile de trouver le meilleur moyen de se rendre d’un point A à un point B.

L’équipe de transport.data.gouv.fr souhaite faciliter les déplacements des usagers en permettant à tout un chacun de déterminer le plus simplement possible la meilleure option de mobilité lors d’un trajet : bus, tram, ferry, métro, vélo, voiture… ou tout à la fois !

Nous travaillons au regroupement sur une même plateforme de toutes les données pertinentes pour améliorer l’information voyageur dont disposent les usagers – par exemple les horaires des lignes de bus partout en France, ou encore la localisation des stations de vélos en libre service. Ces données sont mises à disposition de manière ouverte afin de faciliter la diffusion d’une information voyageur fiable sur tous les services (planification de trajets, covoiturage…) utilisés par le grand public partout en France.

La plateforme ne s’adresse donc pas directement aux usagers des services de transport, mais aux réutilisateurs de données (éditeurs d’applications, fournisseur de services d’information, etc.) qui souhaitent par exemple déployer leurs services dans de nouveaux territoires ou encore créer de nouveaux services de mobilité grâce aux données fournies.

transport.data.gouv.fr constitue le Point d’Accès National français.

Qu’est-ce que le Point d’Accès National ?

Le règlement (UE) n° 2017/1926 du 31 mai 2017 complète la directive 2010/40/UE - dite Directive STI. Il impose la mise en place dans chaque Etat membre d’un Point d’Accès National pour recenser au moins les données statiques concernant les déplacements.

Concrètement, le Point d’Accès National est une plateforme numérique sur laquelle les autorités organisatrices des transports, les autorités organisatrices de la mobilité, les entreprises de transport, les gestionnaires d’infrastructures et les fournisseurs de services de transport à la demande au sens du règlement (UE) 2017/1926 sont tenus de mettre à disposition les données relatives à l’information voyageur qu’ils produisent.

Cette plateforme vise à faciliter les relations entre les producteurs locaux de données sur la mobilité et réutilisateurs de données (éditeurs d’applications, fournisseurs de services d’informations sur les déplacements etc.) ; elle fournit notamment toutes les informations nécessaires à la réutilisation des données existantes (métadonnées).

Exemple de Points d’Accès Nationaux européens :

Qui gère le Point d’Accès National français ?

Le Point d’Accès National français est une initiative portée par le Ministère chargé des Transports, par le biais de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM). C’est l’agence française pour l’information multimodale et la billettique (AFIMB) au sein de la DGITM qui pilote la démarche.

En juin 2017, la DGITM a confié la conception du Point d’Accès National à une Startup d’État incubée à la Direction interministérielle du numérique, du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC). Une convention de délégation de gestion a été établie en juillet 2018 pour couvrir les travaux de l’équipe sur la période 2018-2019.

L’équipe de la Startup d’Etat développe la plateforme transport.data.gouv.fr de manière incrémentale, au plus près des usagers. Cette plateforme répondra progressivement aux exigences du règlement (UE) 2017/1926.

L’équipe de la Startup d’État a également pour mission d’accélérer l’ouverture des données relatives à l’information voyageur : elle accompagne dès lors les différents producteurs de données dans la mise à disposition de ces-dernières via le Point d’Accès National. Le Cerema s’est associé à l’équipe de la Startup d’État pour contribuer à cette accélération de l’ouverture des données.

En quoi les travaux de l’équipe transport.data.gouv.fr consistent-ils ?

Les travaux de la Startup d’État ont été lancées le 29 juin 2017 à l’occasion d’un Barcamp au Ministère des Transports. Depuis, une équipe autonome construit la plateforme nationale en réunissant de manière régulières ses futurs utilisateurs lors d’ateliers mensuels. Le code source de la plateforme est ouvert et disponible ici. Toutes les contributions sont les bienvenues !

Le premier objectif fixé collectivement à partir de septembre 2017 est le référencement des horaires théoriques des réseaux de transport public partout en France. Dans ce but, il a été lancé un Tour de France des autorités organisatrices de mobilité en avril 2018 afin de mobiliser l’ensemble des agglomérations et régions concernées par l’ouverture. Les équipes de transport.data.gouv.fr ont ainsi organisé une série d’ateliers à Rennes, Lyon, Nancy, Toulouse, Marseille afin d’inciter les producteurs de données à déposer leurs jeux de données sur la plateforme nationale.

Les prochains rendez-vous prévus sont référencés sur cette page.

Comment le Point d’Accès National français fonctionne-t-il ?

Depuis 2013, l’État a mis en place une plateforme ouverte de données publiques, opérationnelle, pérenne et gratuite : data.gouv.fr, qui héberge les jeux de données et recense leurs réutilisations. Afin de ne pas faire doublon avec cette plateforme nationale, il a été décidé de s’appuyer sur celle-ci pour constituer le Point d’Accès National français.

Ainsi, transport.data.gouv.fr agit comme une extension thématique de data.gouv.fr et met en visibilité tous les jeux de données publiés sur la plateforme nationale utiles à l’information voyageur et qui relèvent des exigences du règlement (UE) n°2017/1926.

La publication des jeux de données se fait dès lors sur data.gouv.fr qui agit, selon le choix du producteur, en tant qu’entrepôt ou que répertoire de données :

  • Entrepôt : le producteur de données peut héberger son jeu de données sur data.gouv.fr de manière gratuite ;
  • Répertoire : le producteur de données peut héberger son jeu de données sur un serveur local, que data.gouv.fr pourra ensuite moissonner, c’est-à-dire référencer.

Quels types de données sont-elles concernées par la mise à disposition via le Point d’Accès National ? Quel est le calendrier de déploiement ?

L’ensemble des données utiles à l’information voyageur au sens large sont concernées par la mise à disposition via le Point d’Accès National, et ce pour tous les modes de transport, qu’ils soient publics ou privés. La liste des données statiques et dynamiques est disponible en annexe du règlement (UE) n° 2017/1926.

Les modalités de la mise à disposition des données ne sont pas encore fixées pour tous les modes. Elles seront sont co-définies avec les producteurs et les réutilisateurs de données afin de répondre à leurs besoins et à leurs contraintes.

L’état actuel du déploiement est visible sur cette page.

En tant que producteur de données…

…quel est l’intérêt du Point d’Accès National ?

Le Point d’Accès National permet de faciliter la mise à disposition des données que les producteurs de données (autorités organisatrices des transports, autorités organisatrices de la mobilité, entreprises de transport, gestionnaires d’infrastructures et fournisseurs de services de transport à la demande) sont tenues d’ouvrir.

Les équipes de transport.data.gouv.fr fournissent un accompagnement complet à l’ouverture des données concernées en tant que de besoin. Elles sont à votre disposition à contact@transport.beta.gouv.fr.

…comment publier mes données sur le Point d’Accès National ?

Toute publication de données se fait via la plateforme data.gouv.fr. Les données sont ensuite référencées par transport.data.gouv.fr lorsque cela est pertinent.

En ce qui concerne la publication des fichiers GTFS décrivant les lignes régulières de transport, un guide est à votre disposition.

En tant que réutilisateur de données…

…quel est l’intérêt du Point d’Accès National ?

Le Point d’Accès National permet de retrouver facilement l’ensemble des données utiles à l’information voyageur. Accessibles sans identification préalable, associées à des métadonnées complètes et bénéficiant d’une harmonisation juridique équilibrée, ces données sont facilement réutilisables.

La plateforme permet également au réutilisateur de communiquer directement avec les producteurs de données, qui sont, dans la mesure du possible, identifiés par les équipes de transport.data.gouv.fr. La dynamique créée permet dès lors une mise en qualité plus rapide des données.

A terme, la plateforme fournira des outils de validation pour se rendre compte plus facilement de la qualité des données mises à disposition.

…comment communiquer avec le producteur d’un jeu de données ?

Afin de communiquer avec un producteur de données, la création d’un compte personnel sur data.gouv.fr est nécessaire. Vous pouvez ensuite associer votre compte à un profil organisation relatif à votre structure.

Les référents identifiés sur chaque jeu de données sont des êtres humains : n’hésitez pas à vous présenter lors de votre prise de contact sur le module de discussion de transport.data.gouv.fr, le taux de réponse n’en sera qu’amélioré.

…quelles sont mes obligations ?

Les données disponibles sur le Point d’Accès National transport.data.gouv.fr sont soumises à la licence ODbL que les réutilisateurs s’engagent à respecter dès lors qu’ils téléchargent un jeu de données. Seul le texte complet de la licence fait foi. Une traduction non officielle en français peut être obtenue pour faciliter sa compréhension.

Il est précisé que la clause de partage à l’identique figurant à l’article 4.4 concerne les informations de même nature, de même granularité, de même conditions temporelles et de même emprise géographique.

Par extension, seule est exigée le repartage aux bases de données dérivées (paragraphe 4.6 de la licence ODbL) pour les bases de données dérivées répondant à ces conditions.

L’exemple ci-dessous illustre ce qui est attendu des réutilisateurs.

Une autorité organisatrice publie les données GTFS décrivant les réseaux de transports publics réguliers de personnes de son territoire sur le Point d’Accès National.

En tant que réutilisateur du fichier, je crée une nouvelle base comprenant des données issues du GTFS. Dois-je republier cette nouvelle base ?

Oui Non Justification
  • Corrections des coordonnées
  • Correction des noms des arrêts
  • Ajout de coordonnées
  • etc.
Présence de commerces à proximité des arrêts Nature de la donnée
Ajustement des temps de correspondance Cheminement piéton des correspondances Granularité de la donnée
Corrections des horaires théoriques planifiés Horaires temps réel des prochains passages aux arrêts de bus Conditions temporelles de la donnée
Ajout d'une ligne manquante appartenant au même réseau que celui du producteur du GTFS initial Ajout d'une ligne d'un réseau strictement frontalier ou d'un autre réseau que celui du producteur du GTFS initial Emprise géographique de la donnée

Il est recommandé de republier les bases de données dérivées directement sur la fiche du producteur correspondant sur le Point d’Accès National afin de notifier ce producteur de la mise à disposition d’un jeu de données enrichi pour envisager une correction à la source. Cela évitera à chaque réutilisateur, à chaque mise à jour des jeux de données, de coder des scripts spécifiques pour chacun des jeux de données.

…comment mentionner la source (la paternité) de la base de données ?

La réutilisation d’une base de données soumise à la licence ODbL, ou d’une partie de cette base, requiert la mention :

  • des noms des différents contributeurs à cette base ;
  • de la licence ODbL à laquelle est soumise cette base.

S’il s’avère impossible d’intégrer les mentions requises en raison de limitations de forme ou d’affichage (c’est-à-dire les applications smartphone, les résultats en fonction de la voix ou du texte, les agencements limités par l’espace), il est possible d’inclure les mentions à un emplacement (tel qu’un menu dédié pertinent) où les utilisateurs pourront les retrouver facilement. Il est ainsi possible de créer une page dédiée « mentions légales » ou « sources des données » référençant la liste des concédants avec les liens vers leurs portails open data.

Comme le recommande OpenData France, la source pourra être mentionnée de la façon suivante :

« [Nom de la base de données], [Producteur de la base de données], [date], sous licence ODbL. »

Exemple : « GTFS du réseau de transport TBM (Offre de service bus et tram) — Bordeaux Métropole, sous licence ODbL »

…comment déclarer que je réutilise un jeu de données ?

Pour l’heure, transport.data.gouv.fr ne permet pas aux réutilisateurs de déclarer l’utilisation d’un jeu de données. Cependant, il est possible de déclarer des réutilisations publiques sur la page data.gouv.fr associée à chaque jeu de données référencé sur le Point d’Accès National. Les réutilisations publiées sur data.gouv.fr peuvent être des fichiers téléchargées directement (cartes, tableaux, graphiques, etc) sur le site web ou des liens qui redirigent le visiteur à voir la réutilisation (vers le site web de start-ups, l’AppStore, GooglePlay, etc).